Gran Turismo 5, le jeu qui t'apprend la vie

Publié le par Flex Blur

Apprendre en s'amusant, telle est l'une de mes devises préférées (après l'Euro). Parfois j'aimerais que les professeurs la respectent un peu plus, je pense que les cours rentreraient bien mieux dans ma tête si les choses étaient expliquées avec un minimum d'humour. Mais comme ce n'est pas le cas, je me plonge corps et âme dans les jeux vidéo car OUI! on peut apprendre avec les jeux vidéo.

Et c'est justement le cas de celui-ci, ce célèbre jeu de simulation de courses de voitures qu'est Gran Turismo 5. Vous avez peut-être déjà entendu parler de lui, et pour cause : c'est LE jeu de référence sur plateforme Sony PlayStation. On y fait des courses de voitures, bien évidemment, mais aussi des leçons, un peu comme au permis en fait : accélérer, freiner, tourner, prendre les bonnes trajectoires, rouler sur terre, sur neige ou asphalte, prendre des virages sans visibilité, utiliser l'aspiration, bref, de vraies bonnes leçons de pilotage et non de conduite, car la différence est là ; conduire, c'est rouler à 50 en ville, mettre son clignotant, laisser passer les piétons, s'arrêter aux feux rouges, ne pas caler aux feux verts. Et piloter, c'est exploiter les performances de la voiture conduite pour BOMBARDER SA MÈRE SUR CIRCUIT et aller le plus vite possible tout en conservant une adhérence et un régime moteur idéaux, entre autres.

Oui, j'ai appris toutes ces petites choses sympa grâce à un jeu vidéo. Alors à première vue ça en jette comme ça, mais attendez, c'est pas fini : il y a peu, je me suis rendu compte d'un truc dans ce jeu. Vous savez, il y a des événements spéciaux, comme le Top Gear, conduire une voiture sur le célèbre circuit test britannique de l'émission du même nom, l'Ecole de Pilotage AMG où vous conduisez deux Mercedes Benz sur l'horrible Nürburgring Nordschleife tout vilain tout méchant tout azerbaïdjpoiuytrzefgrbqhatlr, ou encore le Grand Tour, qui part d'Eiger dans les magnifiques Alpes suisses, et qui arrive à la Cité romaine. Bon ok, il y a des défis (retenez ça). Mais ce sont des défis plutôt corsés, et parfois il faut les refaire de nombreuses fois avant d'y arriver, et encore plus pour avoir la médaille d'or (récompense suprême d'une épreuve). En général, quand on a la médaille d'or dans toutes les épreuves d'un défi, on gagne des trucs super cool en plus du mérite. Mais avant d'avoir la médaille d'or, il faut faire preuve non seulement d'ambition, mais aussi de persévérance (ne jamais laisser tomber), et parfois de courage. Bref, des choses très utiles dans la vie de tous les jours, n'est-ce pas ?


Jusqu'à maintenant je n'y avais jamais vraiment pensé, en jouant à un jeu vidéo. Mais là ça a du sens ; alors bien sûr on me dira "ce n'est qu'un jeu vidéo, dans la vraie vie tu te chies dessus" oui mais, comme dans la vraie vie, on reconnaît les flemmards qui se contentent du bronze et les tenaces qui visent l'or. Je ne pense pas que Gran Turismo 5 soit l'unique jeu vidéo dans le monde qui inclut ces valeurs. En réalité, il doit y avoir plein de jeux, mais juste avec des niveaux de difficulté différents. Vous savez, quand vous êtes coincé dans un jeu, vous cherchez un peu ce qu'il faut faire, où aller, ou alors quand vous mourez tout le temps à ce passage-là, vous refaites la mission, vous mourez encore, mais vous continuez encore et encore ou alors vous laissez tomber. Voilà un petit test pour vous (sans prendre ça trop au sérieux, quand même) : pour savoir quel type de personne vous êtes (ça fait très Psychologies tout ça) (de plus, j'adore mettre des parenthèses) BON MERDE pour savoir quel type de personne vous êtes, essayez un jeu vidéo, depuis le début, de n'importe quel genre : action, combat, infiltration, RPG, course, stratégie. Soit vous affrontez les obstacles, et dans ce cas deux chemins sont possibles : c'est votre type de jeux ! ou alors vous êtes du genre persévérant ; soit vous laissez vite tomber, et deux autres chemins n'attendent que vous : vous êtes un lâche (mouahahaha mais non, vous êtes juste paresseux) et n'aimez pas vous prendre la tête, ou alors ce n'est pas votre type de jeux. Un test ne suffit pas (le monde non plus d'ailleurs) : essayez d'autres types de jeux vidéo. Comparez.

Je voudrais quand même faire un petit paragraphe pour le défi sur lequel je suis en train de me prendre la putain de tête et d'entamer une calvitie manuelle travailler en ce moment. C'est le truc le plus difficile auquel j'ai eu affaire dans toute ma vie vidéo-ludique je crois, et ce défi le voici. C'est le Défi X Sebastian Vettel (aussi connu sous le nom de Défi Red Bull), défi aussi extrême que la puissance d'un taureau auquel on aurait cramé les fesses au fer rouge (et j'ai réussi à caser "taureau" et "rouge" dans la même ligne juste pour faire hommage à Red Bull) (y'a pas à dire, j'aime vraiment les parenthèses). Vous conduisez la Red Bull X2010, autrement dit une voiture de 1543ch et qui pèse 10 salopes de 15 ans (soit 545kg) (mon unité de mesure personnelle est un peu crue, j'admets, mais c'est pour vous faire une idée de la légèreté). Un hybride entre un bel étalon édition 24 Heures du Mans et un avion de chasse donc, à conduire sur 3 circuits : Nürburgring GP/F (circuit ultra-technique avec plein de petits virages qui font chier), Monza (une ligne droite avec des chicanes et des virages un peu trop cools pour être pris sérieusement), et Suzuka (mon circuit préféré, mais aussi le 3ème plus technique de Gran Turismo 5, le 3ème plus long et le 2nd avec le plus de différence d'altitude (on appelle ça le dynamisme (wow, une parenthèse dans une parenthèse dans une parenthèse, je fais fort, ça me rappelle les mathématiques))). Et on doit faire chacun de ces circuits en moins de 2 minutes et 8 secondes plus ou moins, avec la Red Bull X2010. En ce moment je m'acharne sur le Nürburgring, je suis à 2 secondes et demi de la médaille d'or donc c'est pas négligeable, et je me dis que si je touche aux autres, je vais perdre mes repères sur le Nürburgring, et ça c'est pas très très bien. >Voilà ce que j'appelle l'ambition, la persévérance : ne jamais lâcher ce que l'on vise, et tout faire pour y arriver. Gran Turismo 5. (et au final mon petit paragraphe est devenu grand)

Hangar-Red-Bull-7_2.jpg

Publié dans J'y vais

Commenter cet article