Fuzati - Ne plus y croire (Livreur d'amour)

Publié le par Flex Blur

Respect.

"J’ai été manutentionnaire, vendeur de valises et même caissier
Pourtant être livreur d’amour est le pire travail que je n’ai jamais fait
Ils m’ont appelé lorsque j’ai compris que c’était fini
Qu’il ne fallait plus que j’y touche afin de ne pas gâcher ma vie
Que le mariage est une belle chose qui se transforme en divorce
Qu’après deux ans on ne dit plus je t’aime comme au début mais qu’on se force
Je suis livreur d’amour de nuit comme de jour
Ma camionnette parcourt la ville ainsi que ses alentours
Jetant un oeil dans mon rétroviseur j’en aperçois parfois
Se tenant la main tendrement, d’autres s’enlaçant
Ou se fixant comme s'ils pouvaient stopper le temps
Mon job ne m’empêche pas de les envier de vivre ces moments
Et si certains ont des doutes sur l’existence de ce que j’apporte
Personne n’a jamais encore refusé de m’ouvrir sa porte
Je leur tends et avidement leurs mains agrippent les petites bouteilles
Seulement quelques gorgées pour que leurs vies ne soient plus pareilles

[ Je suis livreur d’amour de nuit comme de jour
Ma camionnette parcourt la ville ainsi que ses alentours
Je m’arrête à leurs portes et leurs vies prend un sens
Jusqu’à ce jour où je ne passe plus et qu’il ne reste que la souffrance
Je suis livreur d’amour de nuit comme de jour
Ma camionnette parcoure la ville ainsi que ses alentours
Lorsqu’ils me voient passer, tous les gens me sourient
Car personne ne se rend compte que je viens gâcher leur vie ]

C’est souvent pendant leur jeunesse qu’ils ont leur première livraison
Pour que le reste de leur vie ils tentent de retrouver cette sensation
Cette joie d’être livré comme celui ou celle que l’on désire, et
Savoir qu’il n’y a plus qu’à s’embrasser, après avoir vérifié
Que sur les bouteilles les deux mêmes noms sont biens inscrits et qu’ils concordent
Et soudain comme par magie deux êtres humains s’accordent
J’ai remarqué que les gens parlent tous de leur premier amour au passé
Parce qu’il y a toujours ce jour où je ne viens plus les livrer
Mais trop rarement les deux en même temps donc inévitablement
C’est la descente aux enfers pour celui dont les effets persistent
Moi je n’y peux rien si le nom de ton amant n’est plus sur ma liste
Je n’aime pas mon métier : il consiste à rendre les gens tristes
Mais ce n’est pas la peine qu’ils essayent de faire un procès à ma compagnie
Ils n'avaient qu’à lire l’étiquette collée sur la bouteille, tout est inscrit :
« Effets secondaires : Risque d’accoutumance, rejet de la réalité, souffrance , état dépressif, risques d’insomnie, crises de démence »

J’ai l’impression qu’ils pensent tous que c’est gratuit, ils n’ont rien compris !

Sous l’effet des bouteilles ils sont tous poussés à la consommation
Ils en viennent vite à prendre des crédits pour s’acheter des maisons
Lorsqu’ils se mettent à faire des enfants mes patrons sont contents
Des premières couches aux études ils en prennent au moins pour 20 ans
Quand l’amour meurt, les mecs se noient dans l’alcool les filles se vengent sur les gateaux
Mes patrons vous remercient, leurs chiffres d’affaires est au plus haut
Même ceux que je ne livrent pas se ruinent en vetements et en parfums
Espérant secrètement que cela pourra peut-être changer quelque chose
Pourtant je n’ai toujours pas reçu de bouteilles pour elle et toi
Allez c’est bien continue de lui envoyer des roses
Mauvaise nouvelle : il n’y aura pas d’amour dans la ville aujourd’hui
Ma camionette a explosé, le chargement est détruit
Mais ils ne me vireront pas de peur que je dise dans les journaux
Que cet amour que tout le monde veut, ce n’est que du sucre avec de l’eau

Mais l'amour, cela n'existe pas !"

Publié dans Musique

Commenter cet article