Elle est gentille, Justine.

Publié le par Flex Blur

C'est un besoin soudain de remonter le temps, de reprendre contact avec les personnes que j'aimais bien auparavant, avec qui je m'entendais bien et rigolais bien. Je trouve ça dommage de ne plus leur parler, d'avoir coupé les ponts, même si parfois c'était nécessaire.
J'repensais à un truc. "Être sympa", ça ne veut rien dire. On peut être "sympa" ou "pas sympa" avec qui on veut, c'est une affaire de bonne entente entre deux personnes par exemple, ou trois, que sais-je. Ca m'étonnerait que j'aime bien quelqu'un parce qu'il est "pas sympa", j'utilise même pas ce mot. Tout ça pour dire que c'est de la grosse connerie et que c'est pas ce critère-là qui va me faire apprécier quelqu'un.
Second blâme (bien hors-sujet), la télévision. Combien êtes-vous à la blâmer, et à la regarder DE VOTRE PROPRE GRÉ ? en marmonnant "ils ont l'air tellement ridicules ces gens" devant votre poste de télévision, alors que la seule différence avec vous est qu'ils passent publiquement à la télé. Les chaînes principales ne font que passer des scènes de la vie courante, plus ou moins exagérées, leurs animateurs font de clairs sous-entendus de sexe, et ça vous éclate, ça vous fait rire de regarder ça ? Je vous le dis : ce n'est pas du divertissement de qualité, mais de la merde. Et vous, vous y plongez bien profond. A vous voir ça pue un peu mais ça a l'air confortable ; ce n'est pas pour autant que je m'y baignerai avec vous.
Vous avez des idées ? Allez jusqu'au bout, appliquez-les, merde, au lieu de vous contredire entre vos faits et vos dires.

Publié dans Sérieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article